Com Truise – Fairlight /EP

Arno 14 juillet 2011 1

La scientologie essayerait t-elle de pénétrer la grande sphère anonyme de la musique électronique ? Derrière ce sobriquet ne se trouve pas l’aviateur de Top Gun que vous connaissez tous. Ou alors on ne lui connaissait pas cette facette. Com Truise misait peut être sur les fautes de frappes des internautes dans google pour qu’on tombe sur lui et qu’on y penche une oreille attentive, pensant à un canular.

Là, ô surprise, toujours avec cette image subliminale de l’américain qui a l’audace d’appeler sa fille Suri, on découvre des morceaux sensibles et un brin de nostalgie.

Ils sont plus inspirés de la période de Top Gun que du dernier Mission Impossible, et ce n’est pas plus mal ! Les synthés désuets à souhaits s’enchainent, créant des mélodies digne des meilleurs films des années flashy entrecoupées de solo pitchés et passés de date. Mais qu’est ce qu’on aime ! Cette batterie qu’on pensait disparue et enterrée avec Indochine (oui Indochine c’est mort depuis longtemps) il l’exhume et la dépoussière. Ces sonorités 8-bits ne sont pas nouvelles mais collent bien à l’ambiance générale de l’EP, un petit retour en arrière. Comme quoi rien ne se perd ! On réinvente constamment. Com Truise aurait fait des fortunes si son boulot avait été de composer les B.O. de films à l’époque. Il rattrape alors le temps perdu et nous renvoie il y a de 20 ans.

J’attends avec impatience la sortie des albums de Jickael Mackson (il existe vraiment), de Gel Mibson et de Prad Bitt. 

Com Truise – Beta Eyes

1 commentaire »

    Laisser une réponse »